Ce sont la calculation simple et la transparence qui me séduisent.

Juho Nyberg

"Ce sont la calculation simple et la transparence qui me séduisent. Le procédé sur la plateforme de soumissions me permet de gagner beaucoup de temps et de faire de grandes économies. Le processus entier de soumission devient nettement plus efficace!"

Monsieur Nyberg, parlez-nous un peu de votre bureau
Depuis 2008, je dirige mon propre cabinet d’architecture et en 2012, j’ai fondé la Juho Nyberg Architektur GmbH. Nous sommes actuellement quatre collaborateurs et nous travaillons essentiellement dans la région de Zurich. L’acquisition de nouveaux projets se fait principalement sur le plan privé et des relations personnelles.

Quels types de projets réalisez-vous?
Nous réalisons beaucoup de transformations. Il est très intéressant de continuer l’histoire d’un projet existant. J’aime bien le défi posé par les conditions cadres d’une transformation. Une transformation permet toujours aussi de raconter la suite de l’histoire d’un objet. Je suis également ravi de la qualité du bâti, souvent étonnement bonne des bâtiments anciens, qui transmettent beaucoup de renseignements quant au savoir-faire des artisans d’antan.

Vous travaillez avec la plateforme Olmero Soumissions, quel projet fait l’objet d’une soumission en ce moment ?
En ce moment, nous sommes en train de soumissionner les travaux du petit immeuble d’habitation Sumatrastrasse à Zurich via la plateforme d’appel d’offres. Il s’agit de notre plus gros projet jusqu’à présent. Nous travaillons avec des devis basés sur le CAN, ce qui nous permet d’exploiter de manière optimale l’éditeur SIA 451 en ligne sur Olmero, afin de comparer les offres retournées et de créer ainsi de la transparence. À la différence des plus petits projets et transformations, où j’ai la possibilité de discuter des travaux sur le chantier, par exemple avec le plâtrier, l’approche est différente, bien entendu, en cas de construction neuve.

Comment gérez-vous les appels d’offres sans la plateforme Olmero Soumissions ?
J’envoie tous les documents par la poste aux entreprises intéressées – ce qui prend énormément de temps et génère des frais importants. Ensuite, je travaille la plupart du temps avec des entreprises que je connais déjà pour les plus petits projets.

En tant qu’architecte pour un maître d’ouvrage privé, vous pouvez définir vous-même la procédure d’appel d’offre. Laquelle est la mieux adaptée à vos besoins ?
Mon conseiller Olmero m’a recommandé la procédure sélective. Cela signifie que je peux inviter directement via la plateforme les artisans de mon réseau existant qu’ils soient affiliés ou non. Ensuite, d’autres artisans, membres sur la plateforme, ont également la possibilité de postuler à la soumission. Ceux-ci n’auront accès aux documents qu’après acceptation de la candidature de ma part. Ce procédé me convient très bien car je peux intégrer gratuitement mon réseau existant dans le processus de soumission sur Olmero.

Vous recevez beaucoup de candidatures; quels sont les points auxquels vous êtes attentifs chez les candidats?
Je regarde les candidats dans l’annuaire des entreprises. Plus j’y trouve d’informations, plus elles me parlent. En plus, je fais attention à la localisation de ceux-ci et au final, je préfère travailler avec des entrepreneurs locaux.

Qu’est-ce qui vous séduit le plus dans la solution Olmero?
Ce sont la calculation simple et la transparence qui me séduisent. Le procédé sur la plateforme de soumissions me permet de gagner beaucoup de temps et de faire de grandes économies. Le processus entier d’appel d’offres devient nettement plus fluide et la traçabilité totale !

Pourquoi d’autres architectes devraient-ils également opter pour cette solution ?
Un architecte devrait utiliser Olmero à cause du gain de temps. On économise tout le travail lié aux papiers: imprimer, emballer, envoyer. Cette utilisation est rentable du point de vue économique et on a aussi plaisir à travailler avec la plateforme. Les conseils gratuits des collaborateurs Olmero sont également un avantage. J’ai été formé personnellement par mon conseiller chez moi au bureau – j’ai compris la plateforme en très peu de temps et j’ai pu travailler avec elle tout de suite.

Informations personnelles
Outre son activité d’architecte, Juho Nyberg se penche aussi sur l’architecture du côté journalistique en tant que membre de la rédaction du magazine en ligne de www.swiss-architects.com. Ensuite, ses articles ont été publiés dans différents magazines comme NZZ am Sonntag, werk, bauen + wohnen, archithese, IdealesHEIM et le magazine Caminada.
Depuis 2010, il est en plus membre du jury du Foundation Award - Förderpreis für Schweizer Jungarchitekten (prix d’encouragement pour jeunes architectes suisses).

Source d'image: Debora Eliyo-Zeyrek

Nous vous conseillons volontiers